Comment nettoyer mon installation solaire

Comment nettoyer mon installation solaire

Pour avoir de l’eau chaude ou de l’électricité, il faut que votre installation solaire soit propre. Si elle est couverte de feuilles mortes, de poussière, de verglas, ou de fiente d’oiseaux, cela diminue son rendement. Dans les régions poussiéreuses ou polluées (en ville dans des environnements à fort trafic, près d’exploitations agricoles, près de la mer, près d’usines), il est conseillé de nettoyer vos capteurs une fois par mois, qu’il s’agisse d’un chauffe-eau solaire ou de panneaux photovoltaïques.

Il est essentiel de responsabiliser quelqu’un pour le nettoyage, sans quoi le rendement de votre chauffe-eau diminuera considérablement.

Pour se faire, soyez efficaces ! Pas la peine de laisser couler le robinet : utilisez de préférence une raclette en mousse comme sur la photo. Ne projetez pas non plus d’eau à forte pression, ce qui risquerait d’endommager ses joints, ne frottez pas fort pour ne pas rayer le verre et évitez les solvants, les détergents et l’eau très calcaire. Le calcaire laisse des dépôts blancs qui gênent le bon fonctionnement des cellules.

Il est impératif de laver vos capteurs quand le matin quand ils sont froids car le choc thermique en pleine journée pourrait briser vos capteurs !

Profitez-en pour vérifier d’éventuelles fuites, les câbles ou l’état de l’onduleur.

La garantie et l’entretien (chauffe-eau solaire et photovoltaïque)

Il est indispensable d’avoir une garantie qui couvre toute l’installation, c’est-à-dire le ballon, les capteurs, la tuyauterie, etc. Le ballon étant le composant qui tombe le plus souvent en panne, il est important que la durée de garantie du ballon se rapproche voire soit la même que celle des capteurs. Dans un premier temps, il est conseillé d’utiliser la garantie pendant laquelle le professionnel doit vérifier annuellement l’installation. Passé cette période, il est fortement recommandé de conclure un contrat de maintenance avec le prestataire qui couvre les pièces et la main d’œuvre.

Si vous ne souhaitez pas de contrat de maintenance, demandez tout de même au professionnel de vous montrer les tâches basiques d’entretien.

Se protéger des arnaques !

Les revendeurs et installateurs de systèmes solaires photovoltaïques et thermiques se multiplient sur le marché marocain, avec une offre qui se veut plus large. Afin de vous protéger contre les arnaques, nous recommandons de vérifier les choses suivantes :

Par rapport à l’installateur

L’installateur dispose-t-il de référents ou d’attestations de réalisation ?: Le meilleur moyen de s’assurer de la qualité du prestataire est à travers des témoignages de clients précédents.

L’installateur a-t-il établi le devis sur la base d’une visite ?: Une entreprise sérieuse basera son devis sur une visite terrain qui lui permettra de s’enquérir de bon nombres de paramètres : Ensoleillement, ombrages, besoins de la famille, espace disponible. Demandez des devis auprès de plusieurs prestataires pour pouvoir comparer et choisir le meilleur rapport qualité-prix.

Le devis est-il détaillé ?: Le devis devrait être établi de manière à présenter clairement la structure du tarif de la prestation, ce qui vous permettra de réaliser des comparaisons pertinentes: Prix du matériel, des accessoires, du transport et de la main d’œuvre pour l’installation.

Que propose le prestataire dans son contrat de maintenance type ?: Ce contrat devrait stipuler les éléments couverts (main d’œuvre, pièces de rechange, etc.) ainsi que le délai maximal d’intervention. Il est important qu’il couvre les pièces et la main d’œuvre. Il est généralement gratuit durant la période de garantie et payant après.

Par rapport au matériel

Le matériel respecte t-il les normes ?: Exigez du matériel qui respecte la norme NF 61 215 pour les panneaux cristallins et la norme NF 61 646 pour les panneaux en couches minces. Une troisième norme, la NF-EN-CEI 61730, garantit la sûreté de fonctionnement des modules photovoltaïques. Vérifiez que les panneaux ne soient pas de seconde main. Vérifier aussi avec votre prestataire dans le détail la conformité de l’installation proposée au cadre légal : Code de l’urbanisme par exemple.

Quelle est la production estimée du matériel ?: Exemple : Un système de 3 Kw serait composé de 12 panneaux de 250 watts et d’un onduleur de 3 kWp et produirait à peu près 4.400 kWh. Cette production pourrait couvrir les besoins d’un foyer marocain de la classe moyenne composé de 4 personnes.

Quelle durée de garantie pour le matériel ? : Vérifiez minutieusement les différentes périodes de garantie pour chacune des parties de l’installation : Si le panneau est garanti pour une durée de 25 ans, l’onduleur par exemple n’est garanti que pour une période de 5 ans généralement. Pour les chauffe-eaux solaires, il faut faire attention à ce que la durée de garantie du ballon se rapproche au maximum de la durée de garantie de la totalité de l’installation.

Découvrez nos autres astuces