Pousser plus loin votre engagement pour une gestion énergétique durable

Une fois les mesures de base mises en place, certaines collectivités font le choix de pousser plus loin leur engagement pour une gestion énergétique durable, en mettant en œuvre des projets d’ampleur plus grande, mobilisant davantage d’expertise technique et de ressources financières.

La mise en place d’une comptabilité énergétique communale informatisée, couplée à un recueil et saisie systématiques et minutieuse des données (tel que requis par le TBGE) couvre plusieurs étapes préliminaires nécessaires à la planification de tels projets.

En effet, grâce au TBGE, il est possible de dresser l’état des lieux des consommations et d’effectuer plusieurs des analyses nécessaires à une prise de décision éclairée sur les projets d’investissement à mener.

Une fois cette étape maîtrisée, la commune devrait faire appel à un bureau d’études spécialisé, qui réalisera un diagnostic énergétique du patrimoine sur la base de visites terrain, identifiera les pistes d’amélioration possibles, établira le budget et hiérarchisera les priorités.

Les mesures recommandées par le bureau d’étude peuvent concerner, entre autres :

  • Le parc véhiculaire : Vétusté, inadéquation avec les besoins, maintenance, renouvellement … le professionnel saura proposer les solutions optimales pour agir sur la flotte communale.
  • Les bâtiments de la commune : La rénovation des bâtiments selon les recommandations du règlement thermique de construction au Maroc constitue un bon point de départ, qui peut être complété par d’autres mesures selon les recommandations des experts (Isolation, vitrage double, climatisation, chauffage, éclairage …).
  • La consommation d’eau : Espaces verts et consommation interne des bâtiments communaux.
  • L’utilisation des énergies renouvelables : Auto-approvisionnement en électricité grâce au photovoltaïque

Au-delà de ces aspects, la commune peut se faire accompagner afin d’optimiser la consommation énergétique d’autres éléments de son territoire, notamment :

  • L’éclairage public
  • Le transport urbain
  • La gestion et la valorisation des déchets (biomasse par exemple)

Contactez l’AMEE pour obtenir plus d’information sur ces domaines d’action.

Découvrez nos autres astuces